AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Faith ∞ Drinkin' old cheap bottles of wine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

☇ messages postés : 580
☇ age du perso : 25
☇ avatar : SEL-APLUSBELLE. jeu de mots de fou rpz.
☇ à londres depuis le : 06/08/2012
MessageSujet: Faith ∞ Drinkin' old cheap bottles of wine.   Lun 13 Aoû - 10:39

Faith Peyton Di Constanzo.
" NAÏVE DROLE DEPENDANTE AMBITIEUSE LUNATIQUE POSITIVE EGOISTE ATTENTIVE DIRECTE MANIPULATRICE DESORDONNEE CAPRICIEUSE SUSCEPTIBLE"

NOM(S) ✏️ Di Constanzo PRÉNOMS ✏️ Faith Peyton SURNOMS ✏️ Fay, Pey, Light (pour ceux qui connaissent son passé) etc... ÂGE ✏️ Dix-neuf ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE ✏️ 23 Février à Glendale dans l'Etat d'Arizona en Amérique. NATIONALITÉ ET ORIGINES ✏️ Née en Amérique. Père Italien, mère Américaine. MÉTIER/ÉTUDES ✏️ Chant ~ Cours de chant & pratique de la guitare. / Littérature ~ Langues vivantes & psychologie. STATUT CIVIL ✏️ Célibataire pour l'instant, tu ne vas pas lui résister bien longtemps, petit. SITUATION FINANCIÈRE ✏️ Vit de son propre revenue de serveuse au Starbucks du coin avec Skye, après que son père ai décidé de couper tout liens avec elle. CÉLÉBRITÉ AVATAR ✏️ Selena Gomez. PERSO INVENTÉ OU SCÉNARIO ? ✏️ Inventé ! CRÉDITS ✏️ Tumblr.

● Faith n'est pas très grande et due à sa petite taille, elle a l'habitude de porter des talons ou de se soulever sur la pointe des pieds pour mieux apercevoir les choses qui l'entourent.
● Pour être complètement réveillée, Faith a besoin de sa dose quotidienne de café, qu'elle trouve facilement au café auquel elle travaille.
● Quand elle réfléchit, elle plisse légèrement les lèvres et une ride soucieuse vient habiter son front.
● Elle se fait toujours passer en premier. C'est elle avant tout le monde.
● Elle a souvent froid, même en été.
● Chaque soir, chaque matin, chaque fois qu'elle est de retour chez elle, la seringue qui se trouve sur son évier dans sa salle de bain vient s'enfoncer lentement dans son bras jusqu'à lui insuffler ce qui l'aide à tenir et qui l'a fait sombrer petit à petit en même temps.
● Elle a une gigantesque fâcheuse tendance à croire tout ce qu'on lui dit.
● Si tu ne la respectes pas, fais gaffe à toi, tu ne peux pas la mépriser. Par contre, elle, elle peut.
● Light est un surnom qui possède toute une histoire, si toi aussi, tu veux la connaître, va lui demander. Elle ne te répondras peut-être pas, mais tu auras essayé.
● Elle porte toujours un bracelet ou des manches longues pour cacher les séquelles de ses piqûres de drogues.
● La jeune fille a toujours été un peu garçon manqué. Bien qu'à son style vestimentaire, ça soit plutôt difficile à remarquer. Quand elle était plus jeune, sa mère l'obligeait à jouer à la poupée alors qu'elle aurait mille fois préféré shooter dans un ballon. Elle a toujours plus apprécié la présence des garçons à celles des filles. Elles lui semblaient trop fausses. Mais ses différentes rencontres l'ont amenée à changer sa façon de penser même si encore maintenant, elle s'entendra plus facilement avec un garçon, qu'une fille.
● Elle peut très bien passer la soirée à lire un livre, assise sur le sofa rouge sang déchiré au niveau des accoudoirs, une glace à la main ou danser jusqu'à en avoir mal aux pieds, la tête retournée et les cheveux emmêlés.
● Hypocrite, elle ne dit pas directement ce qu'elle pense.
● Quand elle entend de la musique, Faith ne peut pas s'empêcher d'onduler son corps en rythme avec le son. Elle a toujours aimé danser et c'est constamment dit que si elle n'arriverait à rien dans la chanson, elle se reporterait sûrement vers la danse.
● La jolie brune ne laisse pas la gente masculine indifférente. Elle aime plaire et sait en jouer. Mais pour qu'elle s'adonne à ce petit jeu, il faut le mériter. Le nombre élevé de conquêtes de Faith est dû à son incroyable naïveté sans limite, elle a tendance à faire confiance aux gens beaucoup trop facilement et Faith en ressort souvent déçue et déprimée.
● Dépendante de drogue depuis longtemps, l'Américaine essaie de se soigner petit à petit, mais toute seule, elle n'y arrive pas. Elle possédait un bon ami en Amérique qui l'aidait avec ce problème mais maintenant qu'elle est en Angleterre, elle se retrouve confrontée à elle-même et, doit y faire face seule. Comme elle est fragile le manque se fait ressentir plus que jamais. Elle craque et sombre lentement dans les abîmes de la poudre blanche. Elle peut être pétillante un jour, lorsqu'elle a sa dose qui se propage délicieusement dans son corps. Mais quand elle est à sec, ses vieux démons remontent et son comportement peut changer du tout au tout!
● Elle a toujours côtoyé des gens aisés, fréquenté des lycées prives, a toujours été habituée à vivre dans le luxe et ça à laisser des traces. La jeune fille doit avoir ce qu'elle veut. Elle a toujours eu besoin de gens qui s'occupaient indirectement d'elle et ça a toujours été le cas, jusque maintenant du moins. Elle va tomber de haut.
● Quand elle est de bonne humeur, elle a tendance a positiver et à trouver le mot pour rire dans chaque situations.
● Quand elle a une minute pour elle, son cerveau se met en mode création et des paroles de chansons valdinguent en désordre dans sa tête.
● Ses lèvres se pincent jusqu'à ne plus former qu'une simple ligne quand elle est énervée par quelque chose ou quelqu'un et elle déblatère tout un tas de mots et de phrases sans aucun sens.
● Elle veut toujours avoir raison, même quand elle a tort.
● Elle s'habille sans suivre de code particulier, tant que ça lui plaît à elle, c'est le principal.
● Elle ne sortira jamais de chez elle les cheveux en désordre et les habits ornés de plis.
● Quand elle est en présence d'un groupe de personnes, elle s'arrange toujours pour se faire remarquer. Il faut qu'on sache qu'elle est là!
● Elle ne mange rien de rouge, jamais.
● Le désordre, elle connaît plus que bien. Elle a l'habitude de se mettre à l'aise partout où elle passe et mélanger, sortir et jeter tout ce qu'elle trouve est un processus qui l'aide à se sentir chez elle.

En résumé, Faith c'est un sourire éclatant, un caractère bien à elle et une bonne dose d'obstination fusionné avec du grand n'importe quoi.


Dernière édition par Faith P. Di Constanzo le Lun 13 Aoû - 23:46, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☇ messages postés : 580
☇ age du perso : 25
☇ avatar : SEL-APLUSBELLE. jeu de mots de fou rpz.
☇ à londres depuis le : 06/08/2012
MessageSujet: Re: Faith ∞ Drinkin' old cheap bottles of wine.   Lun 13 Aoû - 10:40

I'm not okay. Not at all. The truth is I miss something.
" Read behind the lines. "

       Faith a eu une enfance plus qu'heureuse. Enfant unique, ses parents lui offraient tout ce qu'elle désirait. La jeune fille n'a jamais manqué de rien.
       Marco Luis Di Constanzo, son père, PDG d'une des plus grandes prestigieuses entreprises d'Amérique fait partie des plus grosses fortunes de l'hémisphère nord. Mais ce qui ressemble au premier abord à un avantage c'est avérer être plus un inconvénient pour la jeune fille. Devant représenter à son insu son père où qu'elle aille, on lui dictait comment se tenir, s'habiller, parler, qui fréquenté et Faith n'a jamais vraiment eu l'opportunité d'être elle tout simplement.
       Durant son enfance, bien que privilégiée, Faith ne s'est jamais sentie supérieure ou différentes des autres. Elle se considérait comme une enfant tout simplement. Pour faire bonne figure, petit à petit, elle a commencé à changer de comportement. Toisant les plus démunis, côtoyant les plus fortunés. Elle s'est carrément transformée au cours de son adolescence jusqu'à devenir la petite peste de son lycée. Sa mère l'encourageait à fréquenter les gens par intérêts, elle disait que ces personnes ne la trahiraient jamais et Faith, naïve l'a crue tout de suite.


       Une brise légère s'éleva dans l'air doux de cette fin d'après-midi. Elle vint frôler furtivement le bras d'une jeune fille qui se trouvait sur son chemin. Un frisson désagréable se propagea dans le corps menu de la jolie brune. Ses boucles brunes qui retombaient en cascade dans son dos s'élevèrent furtivement, glissant dans son fin coup. Les poils de ses avant-bras se hérissèrent presque immédiatement. La fourmi qui s'était hissé jusqu'au coude de la jeune femme les entendit se redresser dans un balai harmonieux de frottements. Elle passa maladroitement sa main sur sa peau dénudée.
       Le soleil éclairait la façade de l'école d'une couleur rouge-orangé. Faith observait les reflets de lumière qui se répercutaient sur les murs formant des dessins abstraits avec une certaine admiration. Le banc blanc sur lequel elle se trouvait était écaillée et on pouvait voir sa couleur d'origine réapparaître à quelques endroits. La jolie brune n'aurait su dire pourquoi mais il la rassurait. Son imperfection peut-être. Elle avait besoin d'imperfection.
       Elle tenait dans ses mains un petit carnet. Il était en cuir noir et un arc-en-ciel de feuilles détachées en dépassait. Un stylo dans sa bouche, elle essayait tant bien que mal de contenir tout le surplus de feuille sans en laisser une seule s'envoler. Les jambes recroquevillée vers elle, ses bottes calées sur le bord de la banquette, la jolie brune avait posé son carnet sur ses cuisses et abandonna sa contemplation de l'université pour le fixer d'un air concentré et s'adonner à un de ses passes temps favori. Une ride soucieuse barra son front alors qu'elle couchait sur le papier de grain les mots qui lui venaient en tête. Sa main volait sur la feuille qui se remplissait à une vitesse hallucinante, elle ne pouvait plus s'arrêter, quand elle commençait c'était comme si une force invisible s'emparait d'elle et l'inondait de centaines de mots, d'expressions. Elle écrivait sur sa vie, son passé, son présent, son avenir. Mais aussi sur des choses encore plus personnelles, des textes qu'elle écrivait mais n'osait montrer à personne, ses secrets étaient cachés entre les lignes tout comme ses envies les plus confidentielles. Et elle tenait tout ce petit monde caché, emprisonné entre deux couvertures de cuir foncé, c'était son petit concentré de mystère. Elle n'a pas vraiment un style de musique en particulier. Elle chante les paroles sur la mélodie qui lui vient en tête. Et ça donne quelque chose, un mélange qui sonne doux à son oreille, alors elle continue.
       Puis, comme à chaque fois qu'elle avait terminé de donner libre cours à son subconscient, Faith s'empara de l'élastique de son journal en le passant sur la première couverture dans le but de le sceller avant de l'enfuir dans son sac resté ouvert à côté d'elle.
       La jeune fille se releva, passa la besace sur son épaule, inspira un bon coup, remit une de ses mèches rebelles en place et fît le premier pas vers son futur. Un sourire sincère, serein plaqué sur son visage. La jeune brune avançait vers son avenir et elle avait l'intime conviction qu'il lui réservait beaucoup de bonnes choses.









Journal de Faith.





Jeudi 4 juillet. Faith : 6 ans.

       Mon journal d'amour. Je veux être comme elle plus tard. A la télé, j'ai vu une fille chanter et danser. Sa robe était bleue avec des paillettes, quand je serais grande, j'en porterai une comme elle. En plus, elle est trop jolie, elle danse trop bien et elle a des trop beaux habits. Quand je serais grande, je serais chanteuse, c'est sûr!
       Il n'y a pas eu que ça d'intéressant aujourd'hui, maman m'a dit d'arrêter de jouer avec Lola, elle porte tous les jours les mêmes habits et maman dit que c'est pas bien. Moi, je veux bien lui prêter des robes, j'en ai de trop mais maman veut pas, elle dit que c'est pour moi et juste moi. Alors, j'ai arrêté de lui parler.




Vendredi ou jeudi 27 ou 28 mars. Faith : 15 ans.

       J'aurais pas dû. J'aurais jamais dû. En même temps, ils le faisaient tous. Et, une fois, ça ne fait pas de mal, non? Si ça avait été une seule fois...
       Onze fois. Onze fois que je vais chez Jim prendre ma dose. J'ai peur, je pensais être plus forte qu'elle, la drogue. Mais je m'aperçois que non. Ce n'est que le début et j'ai l'impression de n'être qu'un simple pantin. Je ne peux pas lui dire non et je ne veux pas. Du moins, elle ne veut pas que je lui dise non et je l'écoute.
       Cette histoire de spirale infernale, je commence à croire que c'est pas des conneries. Tant que je reste normal, ça va non? Pour être sûre d'effacer tout soupçon, je fais ce qu'on m'a toujours appris, m'imposer. Ce n'est pas moi, je deviens presque une vraie garce, mais comme ça, au moins, je suis sûre qu'on me respecte.
       La cicatrice sur mon poignet est de plus en plus visible. Je ne porte que des manches longues, tout le temps. Mais je crois qu'il y a moyen que je la dissimule avec un bracelet assez large que je pourrais remonter jusqu'à la moitié de mon avant-bras. Je n'en peux plus. Je suis prise au piège.





Mardi 04 août. Faith : 19 ans.

       Hey, journal. C'est fait. Je lui ai tout dit. Je lui ai avoué. Je pensais que les mots allaient me manquer, que j'allais bafouiller, me ridiculiser, ce qui lui aurait donné raison. Mais non, j'ai tenu bon et mes arguments étaient en béton. J'ai enfin avoué à mon père que je voulais chanter.
       D'aussi loin que je m'en souvienne, mon père a toujours voulu que je fasse mes études dans une grande université. Il avait toujours à la bouche: Harvard, Yale ou Princeton. Alors quand j'ai posé devant ses yeux la brochure de cette université qui anglaise, qui prônait les arts de la scène et que je lui ai déclaré vouloir aller m'installer là-bas dès le mois prochain, je n'ai pas été très étonné de sa réaction. Pour lui, chanter n'est pas un métier, et je ne pense même pas qu'il le classerait dans un passe-temps. Il croit que tout le monde peut chanter.
       Ce qui me fait le plus mal, c'est qu'il s'est directement braqué, j'avais beau lui expliquer, avec patience et conviction pourquoi je ne voulais pas étudier les mathématiques où les lettres, il n'en avait rien à faire. Il ne m'écoutait même plus et se contentait de hocher la tête de droite à gauche en signe de déception. Il m'a coupé les vivres. Là, en ce moment, je panique un peu. Je ne sais pas trop quoi faire, s'il était sérieux ou s'il a dit ça sur le coup de la colère. Je suis sa fille unique et même si sa réaction m'a fait beaucoup de mal, je ne peux qu'être triste quand je me souviens des bons moments qu'on a passés ensemble.
       Il a osé dire que je l'abandonnais sans vergogne, qu'il avait toujours tout fait pour moi. Il m'en veut d'avoir quitté la maison pour aller vivre mon rêve à Londres.
       Il a coupé les ponts, je ne peux même pas l’appeler. Il ne me verse plus d'argent, m'a lâché du jour au lendemain. Ma mère n'osera jamais s'imposer devant lui et se contente de quelques coups de fil dans le but de se rassurer. Elle veut juste s'assurer de savoir si je suis encore vivante ou non. J'ai mon ticket dans ma main. Il est écrit: ''One way: London St-Pancras. Ça me rassure en quelque sorte. Et je vais réussir, je vais tout faire pour réussir et lui montrer qu'il avait tort, tort de ne pas croire en moi.





Lundi 06 septembre. Faith : 19 ans.


Cher journal, aujourd'hui on est lundi. Je suis assise sur le petit banc juste en face de l'université. J'ai déjà repéré quelques têtes sympathiques. Contrairement à ce que je redoutais, il y a quelques personnes qui m'ont l'air assez distinguées. Aucune fermière armée d'une fourche et de bottes poisseuses à l'horizon. Rectification : présence de fermière armée d'une fourche et de bottes poisseuses à l'horizon. Je me disais bien que c'était trop beau pour être vrai.
       Un oiseau s'est posé à côté de moi, je prends ça pour un bon présage. Il fait quand même frais comparé à Glendale. Je suis arrivée il y a un mois et le temps de Londres est toujours une énigme pour moi.
Ma mère m'a appelée hier. Elle voulait probablement savoir si j'étais toujours en vie. Sa pauvre conscience l'a obligée à composer mon numéro. Elle ne m'a pas posé de questions sur ma vie actuelle, ce que je faisais, si j'avais trouvé un endroit où dormir, non rien de tout cela. Juste un simple: 'J'ai versé quelques billets sur ton compte, je suis contente de t'entendre, je dois y aller. Au revoir'' Rien de plus, rien de moins. Je n'ai même pas été retiré l'argent, elle peut le garder. Je ne sais même plus si je dois la considérer comme ma mère. Je la mets au même niveau que mon père. Des beaux hypocrites, encore pire que moi.
Mes amis me manquent beaucoup. Je me console en me disant qu'ici, je rencontrerais probablement des gens exceptionnels qui m'aideront d'une façon ou d'une autre à avancer. Même si maintenant, depuis que j'ai aperçu le groupe de ''fermière'' -peut importe ce que c'était, j'en doute fortement.- Sans Jake, je me demande comment je vais faire. J'ai pris de quoi tenir jusqu'à la fin de l'année mais rien ne pourra remplacer ses mots rassurants et sa présence.
J'ai déjà trouvé un job dans un café local, mais mon salaire est plus que minable. Je n'avais jamais travaillé et je pense que je me débrouille pas mal. Le patron est juste trop strict, c'est pour ça qu'il dit que je ne travaille jamais comme il faut.
Pour l'instant toutes mes pensées sont tournées vers l'université. Elle est magnifique, je n'aurais pas pu trouver mieux. Je ne regrette pas mon choix. J'ai hâte de fouler la grande porte principale et d'aller posa mon dossier au secrétariat, d'ailleurs je devrai probablement filer, je te tiens au courant, comme toujours.
Xxx F.



Pour Londres, à ne pas oublier:
              x Dix pulls et t-shirts.
               x Dix pantalons, cinq shorts.
               x Ma brosse à cheveux.
               x Mon sac Gucci.
               x Mon eye-liner.
               x Des bonbons.

        (...)

                x De la morphine.


" BEHIND THE COMPUTER "

ÂGESeize ans.
PSEUDO / PRÉNOMSky ou Weedman pour les intimes :hero:
TU VIENS D'OÙ ?De Belgique, si si, c'est vrai !
COMMENT AS-TU DÉCOUVERT UOA ?Grâce à Drewdrew Cat :hip: que je surkiff à donf (a).
QU'EN PENSES-TU ?Je pense que ce forum dépote tout !Je l'aime déjà mais à un point, en plus, les gens sont gentils ici



Dernière édition par Faith P. Di Constanzo le Mar 14 Aoû - 0:06, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☇ messages postés : 580
☇ age du perso : 25
☇ avatar : SEL-APLUSBELLE. jeu de mots de fou rpz.
☇ à londres depuis le : 06/08/2012
MessageSujet: Re: Faith ∞ Drinkin' old cheap bottles of wine.   Lun 13 Aoû - 10:40

Et hop ! :aah:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☇ messages postés : 925
☇ age du perso : 24
☇ avatar : Harrysexystyles.
☇ à londres depuis le : 24/04/2012
MessageSujet: Re: Faith ∞ Drinkin' old cheap bottles of wine.   Lun 13 Aoû - 10:59


WELCOME cute
Bonne chance pour le reste de ta fiche Ballon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://university-of-arts.1fr1.net

avatar

☇ messages postés : 502
☇ avatar : harry styles.
☇ à londres depuis le : 06/08/2012
MessageSujet: Re: Faith ∞ Drinkin' old cheap bottles of wine.   Lun 13 Aoû - 12:03

Citation :
Célibataire pour l'instant, tu ne vas pas lui résister bien longtemps, petit.

c'est une invitation ? mdr

BIENVENUE officiellement :aah:
Bonne chance pour ta fiche cute

_____________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☇ messages postés : 580
☇ age du perso : 25
☇ avatar : SEL-APLUSBELLE. jeu de mots de fou rpz.
☇ à londres depuis le : 06/08/2012
MessageSujet: Re: Faith ∞ Drinkin' old cheap bottles of wine.   Lun 13 Aoû - 16:08

Drewdrew Cat > Merci beaucoup, man ! cute :hero: lèche

Thyméo > C'est une avance ? Fait gaffe, je te prends au mot ! :aah:. Et merci ! Very Happy

_____________
∆ illusion never changed into something real.
although you're trying not to listen ibet your eyes are staring at the ground she makes a subtle proposition sorry love I'll have to turn you down
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☇ messages postés : 925
☇ age du perso : 24
☇ avatar : Harrysexystyles.
☇ à londres depuis le : 24/04/2012
MessageSujet: Re: Faith ∞ Drinkin' old cheap bottles of wine.   Mar 14 Aoû - 7:54

C'est parfait cute


TU ES VALIDÉ(E) !
Bienvenue à toi sur UOA. Ballon Tu as terminé ta fiche et tu peux maintenant poster dans le reste des sujets du forum. Pour commencer en beauté, tu pourrais aller réserver ton avatar, pour être sûr que personne d'autre ne prendra ta célébrité. Puis n'hésite pas à créer ta fiche de liens pour créer des relations avec les autres membres du forum. Évidemment, il te faudra une chambre dans le campus si ton personnage dors sur place ou un logement, s'il a son propre appartement. Enfin, tu peux aller créer tes propres scénarios si tu en as besoin pour l'évolution de ton personnage !

Par-dessus tout, amuse-toi bien parmi nous, et si tu as la moindre question n'hésite pas à t'adresser aux membres du Staff. Danse 2

_____________
And if you, you want me too, let's make a move. So, tell me girl if everytime we touch, you get this kinda rush. Baby, say yeah, if you don't wanna take it slow and you just wanna take me home, Baby, say yeah and let me kiss you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://university-of-arts.1fr1.net

avatar

☇ messages postés : 580
☇ age du perso : 25
☇ avatar : SEL-APLUSBELLE. jeu de mots de fou rpz.
☇ à londres depuis le : 06/08/2012
MessageSujet: Re: Faith ∞ Drinkin' old cheap bottles of wine.   Mar 14 Aoû - 10:40

Merci chou ! coussins cute

_____________
∆ illusion never changed into something real.
although you're trying not to listen ibet your eyes are staring at the ground she makes a subtle proposition sorry love I'll have to turn you down
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Faith ∞ Drinkin' old cheap bottles of wine.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Faith ∞ Drinkin' old cheap bottles of wine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» Shopping Trip [Faith]
» Factory of faith ♦ demande en attente
» Factory of faith ♦ demande en attente
» Enterrement de Koloko et Faith...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
garbage time
 :: 
CORBEILLE/ARCHIVES
 :: vieilles fiches
-